Livre : DU RÉEL AU VIRTUEL Les paradoxes de la présence d’Olivier Naninipieri

Peut-on tomber du sommet d’une colonne virtuelle ? La question peut paraître étrange. Or, immergé dans un
environnement virtuel en trois dimensions, un individu peut éprouver la sensation paradoxale d’être dans un lieu dans lequel il n’est pas réellement, en l’occurrence au sommet d’une colonne, à plus de trente
mètres de hauteur. Même s’il sait que cet environnement est une illusion perceptive, il déploie ses bras, cherchant l’équilibre, alors que ses pieds reposent, en réalité, sur le sol. Brouillant la frontière entre le réel et l’illusion, la réalité virtuelle permet d’expérimenter un type de présence au monde qui ne peut se réduire à une simple illusion mais qui, en même temps, ne peut être réelle au sens que nous donnons communément à cette notion. Ainsi, loin d’être seulement une prouesse technologique, la réalité virtuelle n’exige-t-elle pas de repenser notre rapport au monde, qu’il soit réel ou virtuel ?

Olivier Nannipieri est maître de conférences à l’Université de Toulon. Titulaire d’un master 2 en philosophie et épistémologie et d’un doctorat en sciences de l’information et de la communication, ses recherches portent sur l’impact des nouvelles technologies sur notre rapport au monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :